Même si vieillir est inévitable, le temps qui passe n’est pas toujours facile à accepter. Réaliser que l’on est physiquement différente, et que le chemin de vie est de plus en plus entamé peut être un réel traumatisme et peut même raviver des angoisses de mort.

La retraite, par exemple, peut-être le début d’une autre vie, plus centrée sur soi et sur un potentiel toujours reporté. Avoir élevé les enfants, développé une carrière est un art difficile, qui oblige souvent à mettre de côté des loisirs que l’on souhaiterait aborder mais impossible par manque de temps.

Faire du sport, de la peinture, de la lecture, de la musique, du théâtre, développer des lien sociaux est un réel plaisir, qui permet d’avancer avec tranquillité dans le temps et de découvrir une partie oubliée de soi-même.

POURQUOI IL EST DIFFICILE D’ACCEPTER LE TEMPS QUI PASSE ?

Réaliser que le temps passe, après avoir eu l’impression que le temps était infini, que les plannings nous obligeait à courir derrière le temps, qu’il  filait  trop vite,  rend notre perception du temps différente. Il devient une denrée rare dont il faut profiter au maximum et en tirer le plus de joie possible. Nous savons que le temps à une fin, qu’il est inutile de lutter contre cette réalité et de s’angoisser pour rien, car la mort est universelle. Avant, nous vivions comme des immortels et nous pensions que nous aurions toujours le temps… Nous avions oublié que dès la naissance, nous allions vers une fin. Nous étions dans le déni.

Une fois le deuil de la toute puissance effectué, une fois que nous savons que le temps est limité et que nous n’y pouvons rien, une fois que le deuil de ce que l’on est plus élaboré, il ne reste plus qu’à bien profiter du temps qui s’offre à nous. Il ne nous reste plus qu’à l’utiliser pour faire des choix en accord avec soi.

Faire des choix est nouveau puisqu’auparavant, nous étions pris dans l’illusion d’un temps infini. Etre lucide sur la réalité d’une fin aide à être heureux et  à vivre pleinement le temps présent.

S’approprier ce temps, c’est accomplir tous les projets jusqu’à présent mis de côté, pour vivre dans le plaisir et la plénitude.

FAIRE DU TEMPS UN ALLIE

On ne s’est pas toujours rendu compte du temps qui passe, et un jour l’on réalise qu’il y a quarante ans que cet événement est arrivé… Le temps est passé si vite, qu’il ne faut plus perdre de temps et rendre chaque moment précieux. Il est important de profiter du temps présent.

Faire le bilan de tout ce qui n’a pas été fait par manque de temps, aide à s’organiser pour se remplir de soi après s’être oublié pour s’occuper des autres.

Plus besoin de faire vite, il est temps, de faire comme l’on veut, ce que l’on veut. Quelle chance de pouvoir faire de ce temps qui reste, un allié pour aller vers le plaisir et pourquoi pas le bonheur. En vieillissant, l’on est enrichi d’un savoir, d’une expérience que l’on peut mettre à son propre service pour avancer sur un chemin sans embûche.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion