L’acrophobie est une peur plus ou moins violente et irrationnelle qui se manifeste en situation de hauteur. Le vertige est un troubles anxieux, symptôme de l’acrophobie.

Cette phobie est qualifiée d’irrationnelle car elle peut se manifester dans des situations extrêmement banales comme monter sur un tabouret. Elle peut toucher tout le monde mais souvent les personnes développent des stratégies pour fuir ces situations quotidiennes ou apprennent à vivre avec.

Il est conseiller de consulter un psychothérapeute/hypnothérapeute lorsque cette phobie devient invalidante.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES DE L’ACROPHOBIE ?

  • Peur de mourir
  • Crise de panique
  • Mains moites
  • Les jambes qui tremblent
  • Impression de s’évanouir
  • Sueurs froides
  • Maux de ventre
  • Sensation d’oppression et difficulté respiratoire
  • Impression de perte d’équilibre.
  • Phobies d’impulsion. Certaines personnes se sentent attirées vers le vide alors qu’il n’y a absolument aucun risque de passages à l’acte. Cette phobie irraisonnée s’amplifie en cas de stress. Le désir de fuite est protecteur.
  • Ruminations ou anticipation de la peur, ce qui génère le symptôme et amplifie la phobie.

QUELLES SONT LES ORIGINES DE CE TROUBLE ?

Il est important de vérifier qu’il n’y a pas de problèmes d’oreille interne.

S’il n’y a pas de causes physiologiques, l’on peut supposer qu’un traumatisme, même banal, ait pu occasionner l’acrophobie.

COMMENT TRAITER L’ACROPHOBIE ?

Selon les cas, il est possible d’envisager plusieurs traitements :

  • Soit une thérapie brève d’une dizaine de séances pour travailler sur le symptôme et le contexte qui l’entoure.
  • Comme je suis également hypnothérapeute, je propose, selon les problématiques, des séances d’hypnose ericksonnienne adaptées à la demande, au symptôme et à la  personne. Le but est d’apprendre à gérer le stress qui amplifie la phobie, à éliminer le symptôme et les ruminations qui l’anticipent.
  • Il est possible d’alterner les séances de thérapie avec des séances d’hypnose ericksonnienne.

     

On va affronter sa peur jusqu’à s’en débarrasser.

Quand on affronte le vide, le cerveau retrouve le calme. On peut se désensibiliser par l’hypnose. On peut domistiquer la peur dans un fauteuil.

Important de consulter quand ca devient handicapant.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion