Le couple ne peut se réaliser que si les deux partenaires sont d’accord pour s’engager dans une vie à deux. Pourtant, malgré les sentiments amoureux et le désir apparent de chacun, certains n’arrivent pas à s’engager. Manque de confiance en soi, manque de confiance dans l’autre ou dans l’avenir ?

LE COUPLE ET LA PEUR DE L’ENGAGEMENT

La peur de s’engager peut être consciente lorsque la personne déclare clairement à son (sa) partenaire et à son environnement, qu’elle n’est pas prête pour une relation à long terme. Cette affirmation est elle mûrement réfléchie ou bien est-ce une lutte inconsciente, contre le sentiment amoureux et son expression ?  Pourquoi peut-on avoir peur d’aimer?

L’on retrouve cette peur de l’engagement, souvent inconsciente, chez une personne qui croit et laisse croire qu’elle s’engage mais trouve un moyen de rompre au moment des projets à deux. Elle n’arrive pas à aller au bout de son « désir ».

Ces positions sont source de souffrance, si les possibilités de chacun ne sont pas clairement définies. Aussi, lorsque les comportements de non engagements sont récurrents, un travail psychothérapeutique est recommandé pour comprendre et clarifier les obstacles inconscients qui les empêchent d’évoluer dans leur couple.

Par contre, si une relation sans engagement est volontaire et consciente, les règles doivent être définies et acceptées par les deux partenaires.

QU’EST CE QUI MOTIVE LA PEUR DE L’ENGAGEMENT ?

Plusieurs raisons peuvent intervenir dans la peur de l’engagement :

  • L’engagement représente un renoncement difficile à accepter pour certains.  Vivre avec une personne oblige, selon les critères de nombreux couple, à renoncer à tout autre possibilité de rencontre. C’est un deuil que certains n’arrivent pas à faire.
  • Très engagés dans d’autres domaines ou passions (études, arts, projets professionnels…), certains refusent de s’engager dans une relation de couple qui pourrait les détourner de leur motivation centrale. « Après mes études ou plus tard», disent ceux qui veulent contrôler leurs affects.
  • Comme pour d’autres domaines, la peur de l’échec peut entraver le désir de s’engager en amour. Ils craignent de ne pas réussir une vie de couples accomplie, de souffrir en cas de rupture et refoulent leurs sentiments.
  • Le plaisir ponctuel, dans une relation indéfinie, peut sembler plus important, plus fort émotionnellement, que dans une  relation durable. Certains, issus d’un couple parental conflictuel ou ayant eux-mêmes vécu une relation antérieure difficile, craignent l’installation dans un couple, qui pourrait réactiver les blessures et les traumatismes du passé.
  • D’autres  craignent que le quotidien altère la puissance du plaisir à deux et préfèrent se protéger. La sexualité leur semble plus présente dans une relation sans engagement. Dans ce cas, ils recherchent le renouvellement des relations et refusent toute implication.
  • D’autres encore, éprouve la difficulté inconsciente, de mettre à jour toutes les facettes de leur personnalité.  Lorsque la relation devient sérieuse, ils craignent d’être dévoilés et se réfugient dans un repli. Ils se protègent de la découverte de fragilités, qui pourraient les mettre en danger.
  • La crainte de l’abandon toujours présente chez les personnes, qui ont vécu des séparations, un manque affectif ou des deuils. De peur d’un autre rejet et des souffrances du passé, qui pourraient être réactivées en cas de séparation, ils bloque tout engagement  et implication amoureuse. Ils n’ont pas fait le deuil de leurs traumatismes antérieurs.

 

Nous avons cité quelques raisons, qui peuvent empêcher l’engagement dans une relation durable, mais il important de retenir que la difficulté de cette peur n’est jamais définitive.

Elle peut s’effacer avec le temps, si ces personnes sont rassurées par une relation réussie. L’amour ressentie peur les rassurer sur l’avenir.

Si ces deuils du passé n’arrivent pas à se faire, la psychothérapie est une aide évidente pour oser franchir le pas et s’engager dans la vie.

 

L’hypnose ericksonnienne est également une solution pour se rassurer sur soi et sur les autres, pour reprendre confiance en soi et oser s’affirmer. Les résultats sont très rapides et  compatibles avec la psychothérapie qui demande plus de temps. 


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion