Certaines personnes ne font confiance qu’à elles-mêmes et veulent tout contrôler. Elles souhaitent organiser les vacances, leur temps, leur corps, la gestion de la maison, le comportement et le devenir de chaque membre de la famille, sans laisser la place à la moindre surprise ou au moindre imprévu. En fait, elles ne supporteraient pas d’être confronté à devoir se soumettre à une situation.

Quelles sont les raisons qui contraignent ces personnes à tout contrôler ?

- Il semblerait que ces personnes si exigeantes avec leur environnement, le sont tout autant avec elles-mêmes. Elles se veulent impeccables, même au niveau émotionnel. Au regard des autres, elles retiennent tout débordement émotionnel, en ne déclamant pas leur joie, en évitant de laisser couler leurs larmes, en ne manifestant pas leur attachement, en ne lâchant pas prise…

Ces personnes craignent le jugement des autres, qui pourraient les contraindre à entendre qu’elles ne sont pas parfaites. L’on remarque souvent dans leur enfance, qu’elles n’ont elles pas été reconnues pour leurs qualités et manquent de sécurité intérieure?

- Leur maitrise des choses fait passer ces personnes à côté de leurs désirs, leurs passions, leurs émotions. Cette rétention est un mécanisme de défense qui les protège contre toute émotion ou affection qui pourrait les mettre en danger. Elles ont vécu des traumatismes infantiles, comme des séparations ou des abandons qui les obligent adultes à se protéger d’un attachement aux autres. Elles ont besoin de se sécuriser par l’hypercontrôle.

- L’hypercontrôle est comme une carapace contre toute intrusion émotionnelle ou pulsionnelle.

- Ces personnes sont très perfectionnistes. Leur exigence marque un manque de confiance et elle-même et le besoin d’être appréciées et aimées par les autres. Prendre soin de l’entourage, en tentant de leur apporter le meilleur, est leur manière d’être centrale et indispensable dans leur vie. Elles ont besoin de cette place et de ce rôle pour exister.

- Montrer la moindre faille pourrait les déstabiliser car elles se sont construites sur un faux self, c’est à dire sur une image parfaite qui leur est indispensable. En fait, malgré la volonté apparente de s’affirmer, ces personnes sont souvent fragiles et en lutte inconsciente contre une décompensation dépressive. Leur désir de tout maitriser montre, malgré les apparences, plus de la faiblesses que de la force.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion