« La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute »  Confucius

C’est le moment de penser aux inscriptions pour les groupes de psychodrame!

Si vous souhaitez rejoindre un groupe de parole-psychodrame, afin de travailler sur vos difficultés personnelles, professionnelles, familiales et relationnelles, c’est le moment des inscriptions.

 

Ces groupes, que j’anime depuis plus de vingt-ans, s’adressent à toute personne qui souhaite échanger et travailler psychiquement et corporellement des situations particulières de leur vie, (comme des abandons, des problèmes de couple, des difficultés relationnelles, la maltraitance, des séparations, des deuils, des émotions telles que la tristesse, la colère, la peur, la déception), ou traiter des symptômes (tels que les addictions, les phobies et les TOCS, les troubles psychosomatiques, les dépressions…).

 

Ces groupes se déroulent dans un but thérapeutique. Je suis, depuis de nombreuses années, diplômée et formée à la psychothérapie, au  psychodrame et la psychanalyse.

L’INTERET D’UN GROUPE

Nos groupes sont restreints (jusqu’à 8 ou 9 personnes) et fermés (ce sont les mêmes personnes). Les échanges et les jeux de psychodrame analytiques se déroulent dans un climat de sécurité, sans jugement et dans le respect de chacun et de sa parole.

Le psychodrame a été introduit par Moréno, médecin viennois au début du siècle, afin de libérer la parole de ses patients, de leur permettre de prendre conscience des leurs difficultés psychologiques et de les « jouer » dans la spontanéité en libérant les émotions intériorisées et les souffrances qui les bloquaient dans leur vie et dans leur relations aux autres.

Le psychodrame peut-être un complément à une psychothérapie essentiellement verbale. La mise en jeu physique fait appel à la « mémoire du corps », aux émotions refoulées, aux souvenirs oubliés, aux traumatismes inconscients qui alourdissaient leur vie psychique.

L’intérêt d’un groupe est d’utiliser la relation aux autres participants, les transferts parallèles pour mieux se comprendre, analyser ses comportements  et sa relation aux autres.

FONCTIONNEMENT DES GROUPES

Au fil des séances, chaque personne proposera des scénarios réels ou imaginaires issus de leur vie et de leurs émotions, qui pourront  se dérouler avec les autres participants du groupe, qu’elle choisira et auquel elle distribuera des rôles qui pourront s’interchanger. Tous joueront avec leurs propres émotions.

Suite à chaque jeu de psychodrame, un espace-temps est prévu afin que chacun puisse faire part et échanger sur ce qu’il a ressenti, sur les émotions retrouvées  et revécues  lors des scènes. Ils pourront  comparer  leur propre histoire à celle des autres, ce qui leur permettra de prendre du recul par rapport à leurs propres problèmes.

Le groupe représente pour chacun une enveloppe de sécurité rassurante et nécessaire au travail thérapeutique.

Sur le plan corporel :

Dans tous de nombreux cas tels que :

  • Les troubles psychosomatiques dus aux origines intrapsychiques, aux conflits internes.
  • Les troubles du comportement alimentaires : boulimie, hyperphagie, anorexie,

le groupe permet l’écoute, l’échange, la compréhension, le partage.

Les jeux de psychodrame proposent une possibilité de représenter, de figurer, de symboliser, avant même de pouvoir les nommer, les conflits internes bloquants et à l’origine des symptômes.

Dans des jeux, dont les scénarios sont imaginés et les rôles distribués par l’ensemble du groupe ou un meneur de jeu, chaque participant peut s’identifier ou se projeter dans des rôles inattendus. Ces rôles sont fictifs et répondent au « comme si », ou bien sont plus proches de la réalité.

Ces groupes fermés (comprenant toujours les mêmes personnes) sont des petits groupes de 6 à 8 personnes. Dans un contexte rassurant, fiable, enveloppant psychiquement, les jeux se succèdent et ainsi se développent et se libèrent les problématiques inconscientes.

Suite aux jeux, vient le temps de l’élaboration avec les échanges verbaux entre participants et thérapeutes.

CADRE DE TRAVAIL

Pour animer ces groupes, nous sommes deux psychothérapeutes (l’une ayant la fonction de directrice de groupe et l’autre  d’observatrice).

L’observatrice note les principaux passages des jeux de groupes afin de pouvoir les retravailler après la séance alors que la directrice de groupe anime.

Il peut arriver que l’une d’entre nous, à des moments opportuns, participe à un jeu tout en restant vigilante à la scène qui se déroule. Nous pouvons soit « doubler » un participant, soit modifier l’ordre des rôles, soit stopper en jeu ou en proposer un autre dans la continuité du premier. Ces groupes sont le résultat d’une longue expérience libérale et hospitalière.

LES INSCRIPTIONS : les groupes reprennent en septembre, mais les inscriptions ont lieu dès à présent.

N’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement complémentaire.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion