Hypnose

L’hypnose est née au 19e siècle, sous l’influence du Professeur Charcot, neurologue et spécialiste des maladies nerveuses. Travaillant auprès de personnes présentant des troubles hystériques, il utilise l’hypnose pour faire disparaître leurs symptômes. Il prouve ainsi l’origine psychologique de symptômes hystériques et l’intérêt de l’hypnose.

Impressionné par les démonstrations publiques de Charcot à l’hôpital de la Salpétrière, FREUD rejoint ses nombreux élèves.

A la différence de CHARCOT, FREUD utilise l’hypnose à des fins thérapeutiques pour remonter à l’origine des traumatismes. Il abandonnera ensuite cette pratique pour privilégier la psychanalyse.

Aujourd’hui, reconnue pour sa puissance thérapeutique, l’hypnose fait son entrée dans les hôpitaux.

Fonctionnement de l’hypnose

Le rôle de l’hypnothérapeute est d’accéder directement à l’inconscient du patient.

A cette fin, après avoir expliqué au patient comment fonctionne l’hypnose, il l’allonge et après une induction et un renforcement de la modification de conscience, il le met sous hypnose.

A ce moment là, la personne est focalisée sur un point déterminé et détachée de l’extérieur. Toute son attention est centrée sur sa personnalité intérieure et la voix du praticien.

L’hypnothérapeute applique alors une phase thérapeutique sous forme de suggestions directe, indirecte ou d’autres techniques telles que la dissociation, la régression, la métaphore ou la modification d’un comportement négatif pour un autre plus positif correspondant au désir du patient.

Le souvenir du contenu de la séance est toujours présent au moment du réveil provoqué par le praticien.

Au moment de son réveil, le patient est détendu, se sent particulièrement bien et prêt à accepter les changements positifs suggérés sous hypnose.

Les indications :

L’hypnose convient tout le monde car ses indications sont nombreuses et non exhaustives :

  • Tout type de douleurs est concerné : douleurs aigues ou chroniques
  • Troubles anxieux : gestion du stress, anxiété, dépressifs, toc, phobies, stress post-traumatiques
  • Troubles de la confiance en soi, dépendance affective, affirmation de soi, se décentrer du regard des autres
  • Dépendances et addictions : tabac, drogues, alcool, médicaments et autres toxiques
  • Troubles du sommeil
  • Problèmes de surpoids, d’anorexie, de grignotage ou de boulimie
  • Troubles psychosomatiques : gynécologiques, digestifs, fibromyalgie, migraines
  • Troubles dermatologiques : acnée, eczéma…
  • Burn out, épuissement professionnel
  • Aide contre les effets secondaires de traitements lourds : nausée, vomissements
  • Etc…

Intitier a l’auto-hypnose

Suite aux  consultations en cabinet, une initiation des patients à l’auto-hypnose est possible afin de leur permettre de continuer individuellement à lutter contre des affections perturbantes ou chroniques.

L’auto-hypnose est essentielle pour apprendre à gérer le stress, l’anxiété et l’évolution personnelle.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion