La jalousie envers quelqu’un, est une émotion plus ou moins forte qui accompagne un sentiment amoureux. Lorsque l’on aime quelqu’un, il est difficile de supporter l’idée de pouvoir le perdre un jour. Cependant, personne n’appartient à personne et le sentiment de jalousie est néfaste pour les deux partenaires d’un couple et le couple lui-même.

 

Tout dépend bien sûr du niveau de jalousie qui peut varier du quasi normal (qui peut se venter de n’avoir jamais été jaloux ?), à une jalousie pathologique. 

QU’EST CE QUE LA FIDELITE ?

Chaque couple a sa définition de la fidélité.

Au début de la relation, chacun se promet fidélité et le jure en cas de mariage. Ils souhaitent une relation où chacun reste un partenaire sexuel exclusif. Mais ensuite à quel moment peut–on s’estimer infidèle? Tout dépend des valeurs morales de chacun.

 

  • Certains vivent très mal le fait de penser à quelqu’un d’autre ou de fantasmer sur une autre relation.
  • Embrasser une de ses collègues, est-ce être infidèle ?

 

Le concept d’infidélité dépend du contrat moral fixé entre les partenaires du couple. Certains sont plus souples que d’autres et les limites à ne pas dépasser sont définies entre eux.

QUELLE EST L’ORIGINE DE LA JALOUSIE ?

  • Etre amoureux réactive des peurs anciennes ou des conflits intra-psychiques inconscients. La jalousie est un sentiment très complexe qui provoque des conflits relationnels pouvant aller jusqu’à la violence psychique et même physique. Même si le jaloux a conscience de la destructivité de sa jalousie, il n’arrive pas à la gérer.

 

  • Une personne est jalouse lorsqu’elle doute d’elle-même et de sa capacité à être  aimée. Ces doutes n’ont (en général) rien à voir avec les éléments de la réalité du couple et arrivent sans raison apparente.

 

  • Les doutes proviennent de la petite enfance lorsqu’une personne s’est sentie ou a été réellement rejetée, abandonnée, mal aimée ou s’est pensée moins aimée qu’un frère ou une soeur.

 

  • Il arrive, qu’une personne craigne une infidélité car elle projette inconsciemment    l’histoire d’un père ou d’une mère révélé infidèle. La souffrance familiale est restée ancrée dans l’enfant qui craint,  adulte, de la voir ressurgir dans son propre couple.

 

  • Il se peut également, que transférentiellement, une personne infidèle projette des soupçons sur sa ou son partenaire. Il craint d’être quitté comme lui-même aurait envie de quitter.

 

  • Ce peut-être un jeu amoureux inconscient.

LA SOUFFRANCE DE LA JALOUSIE :

En cas de jalousie maladive, les deux partenaires du couple souffrent.

La différence est que le jaloux souffrira toujours, car il répètera sa jalousie avec d’autres partenaires, tant qu’il ne sera pas traité psychologiquement. Il souffre d’une pathologie qui l’empoisonne et risque d’empoisonner également ses partenaires.

 

Le second, sortira de la souffrance, en fonction de ses partenaires. Il subit mais ne provoque la jalousie. 


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion