Divorcés, veufs, personnes isolées, personnes âgées ; nombreux sont ceux qui souffrent de solitude. Cette période de vacances est propice à une plus grande solitude, car les voisins, les amis, enfants et petits enfants beaucoup partent en vacances alors que d’autres restent. Certains arrivent à trouver des occasions de combler leur solitude, en maintenant le contact avec des amis, ou en développant des passions comme la lecture, la peinture. Ceux-là sont seuls mais ne souffrent pas de la solitude. Par contre d’autres, sont dans une grande souffrance.

Les séniors, les chômeurs et les personnes démunies sont particulièrement touchés par la solitude, ils sont coupés de tout lien social.

Selon la Fondation de France, plus d’un français sur huit souffre de solitude. Ce phénomène est plus important dans les grandes villes que dans les communes rurales.

QUELLES SONT LES CONSEQUENCES DE SOLITUDE

  • certaines études, comme celle de l’Hopital universitaire de Copenhague, ont démontré que les personnes seules sont plus souvent malades que les autres. Elles souffrent plus de troubles cardiaques que le reste de la population.
  • Les risques de dépression ou de troubles anxieux sont plus grands.

IMPORTANCE D’UN SUIVI PSYCHOLOGIQUE

La psychothérapeute, rassure son patient par le lien établi. La parole retenue chez la personne isolée, est libérée. Elle peut parler, exprimer ses émotions et prendre son temps.

La psychothérapeute invite son patient à s’interroger sur les raisons de sa solitude et à trouver des comportements adaptés pour créer des liens sociaux et trouver des possibilités de sortir de la solitude.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion