Beaucoup craignent d’avoir oublié de fermer la porte ou d’avoir laissé un appareil électrique branché mais les TOC se définissent en fonction des quantités de doutes, leur intensité et le temps consacré aux comportements obsessionnels. Les TOC perturbent les jours et les nuits de très nombreuses personnes (1/100 environ) et tyrannissent leur vie au quotidien.

DEFINITION DES TOC :

Les troubles obsessionnels compulsifs sont des troubles anxieux. Ce sont des pensées envahissantes qui, par la peur et les angoisses qu’elles génèrent, obligent les personnes en souffrance à répéter des rituels. Ces personnes se sentent menacées par certaines de leurs pensées et essaient d’en  contrer les risques par des rituels répétitifs, des prières ou des phrases mentales.

Ces besoins irrépressibles de réitérer des gestes ou des pensées mentales comme compter ou répéter des phrases sont des compulsions invalidantes par la perte de temps et la souffrance qui les accompagnent. Dans les TOC sont associés obsessions et compulsions. La personne est fortement impactée par ce trouble.

QUELS SONT LES TOC LES PLUS FREQUENTS :

  • Eviter de marcher sur les lignes dans la rue,
  • Compulsions à se laver continuellement les mains,
  • Vérifier la fermeture des portes ou des fenêtres,
  • Toucher trois fois la table avant de boire un verre d’eau,
  • Laver et relaver ses affaires,
  • S’obliger à fixer un objet,
  • Chercher à ranger ses affaires d’une façon particulière (rechercher la symétrie dans les affaires, les ranger par couleurs et faire en sorte qu’aucune ne dépasse par rapport aux autres,
  • craintes de contaminations (saleté, maladies, virus),
  • obsessions mentales : répétition internes de phrases, de prières ou de chiffres,
  • remettre en place les objets de sa chambre.

QUELLE EST L’ORIGINE DE CES TROUBLES ?

Ces troubles obsessionnels compulsifs sont en lien avec l’histoire de la personne, son environnement familiale et psychologique.

Ils peuvent apparaître suite à un événement perturbateur ou traumatique qui déstabilise la personne déjà anxieuse et la fait douter d’elle-même.

Dans certaines situations difficiles à gérer, l’anxiété peut se transposer sur des TOC avec le fantasme de pouvoir les canaliser et de cadrer ainsi le stress et l’angoisse sous-jacente.

QUE FAIRE ?

Un  traitement psychothérapique est une bonne indication pour travailler en profondeur les problématiques sous-jacentes aux TOC et arriver à les faire disparaître durablement.

Il est possible de combiner à la psychothérapie, des séances d’hypnose qui pourront alléger les TOC et de libérer la personne de ses contraintes compulsives.

 

Les séances de groupes de psychodrame sont également une bonne indication car elles font intervenir à la fois le corps et le psychisme.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion