" Toutes les familles heureuses se ressembles. Chaque famille malheureuse, au contraire, l'est à sa façon."

Léon Tolstoï (Anna Karénine)

La période des fêtes est un plaisir pour les uns alors que d’autres appréhendent ce moment de retrouvailles familiales. Subissent ils une pression familiale, ont ils la crainte d’être confrontés au manque d’une personne aimée, ont-ils peur de retrouver des différences et des jalousies par rapport aux places distribuées ou la taille des cadeaux, la crainte de ne pas trouver la féerie des fêtes tant fantasmée, l’appréhension de retourner dans l’enfance et son ambiance ? Toujours est-il que ces périodes de fêtes sont des moments où beaucoup consultent pour angoisses, nostalgie ou états dépressifs.

POURQUOI LES FÊTES PERTURBENT ELLES ?

  • Vous êtes seul pour les fêtes : A cette période où tout le monde est censé être encadré par une famille chaleureuse et heureuse, vous n’avez pas été invité et avez l’impression d’être seul au monde. Sachez que les fêtes ne sont pas toujours aussi heureuses que vous les fantasmez ! Cette idée de bonheur est transférée par les médias dans un but commercial, ce qui entraîne des frustrations par rapport à l’injonction de faire la fête.

    Cependant, si vous pensez être seul ce jour là et que cela vous pose problème, n’hésitez pas à inviter un voisin ou un ami également seul ou s’ils ne sont pas disponibles, à vous faire un plateau repas sympathique avec même…. un petit cadeau que vous vous destinez. Un petit repas devant un programme de télévision bien choisi peut remplir aussi vous de plaisir.

 

  • Le retour vers l’enfance : L’attente des fêtes renvoie forcément au temps de l’enfance et à sa magie. Une fois adulte, l’on découvre l’utilisation commerciale de la fête, une organisation souvent très compliquée, des dépenses  bien trop importantes et la perte de l’illusion d’un retour dans l’enfance. C’est un deuil qui risque d’être douloureux.

    De plus, la famille idéale tant fantasmée n’est pas toujours au rendez-vous. Les disputes et les séparations familiales se retrouvent dans l’absence de l’oncle ou d’un parent mécontent.

    Lorsque tout le monde arrive à se réunir, il arrive que l’alcool aidant à la désinhibition, ressorte de vieux contentieux que l’on croyait oubliés. Une réflexion autour d’un plat ou d’un cadeau, un plan de table mal élaboré, une parole jugée agressive, peuvent être l’occasion d’un conflit.

    Tout le monde n’a, hélas, pas eu une enfance chaleureuse. Aujourd’hui, ces personnes cherchent à donner le sourire à leurs enfants et à les gâter pour les sentir heureux et réparer une enfance malheureuse. Pourtant, le corps a une mémoire et malgré la fête, elles ressentent un malaise ou une période de tristesse qu’elles ont du mal à nommer.

 

Les réunions de famille ne sont pas une obligation. Si de les envisager vous fait  plaisir, vous avez raison d’en profiter en vous rendant aux réunions familiales.

Mais, il n’y a aucune culpabilité à avoir, si vous préférez passer ce temps au ski, avec des amis ou même chez vous, devant un bon film. Vous aurez toujours l’occasion de voir votre famille quand vous l’aurez choisi.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion