De tout temps, les rêves ont intéressé, fasciné, inquiété… Les tentatives pour les comprendre, comme la psychanalyse, sont innombrables.

Sur le plan physiologique, Michel Jouvet dans les années 1950, a décrit le rêve d’une façon scientifique. Il en a décrit les structures et les mécanismes des cycles veille, sommeil, rêve. 

LE REVE SUR LE PLAN SCIENTIFIQUE

Les rêves ont lieu durant les 4 à 5 cycles du sommeil paradoxal, pendant la nuit. Chaque cycle dure environ 15 à 20 minutes. Nous passons environ 20 pour cent du temps de notre sommeil, à rêver.

Pendant cette phase du sommeil, alors que l’état corporel est caractérisé par une complète atonie musculaire, les ondes cérébrales sont aussi actives que lors des périodes d’éveil. Pendant cette phase paradoxale, des mouvements oculaires rapides sont enregistrés. Au moment du rêve, l’activité corticale devient maximale.

Lorsque la personne est réveillée pendant la phase de sommeil paradoxal, elle se souvient de ses rêves.

Il est à noter, qu’il n’est pas possible de ne pas rêver (le département des pathologies du sommeil de la Pitié-Salpétrière l’a démontré). Souvent, les parents disent qu’ils ne rêvent pas… en fait, par refoulement, ils ne se souviennent pas de leurs rêves. Le rêve est indispensable à notre santé mentale et psychologique. Nous sommes cependant inégaux face aux rêves : des études montrent que les femmes semblent rêver davantage que les hommes. Les rêvent diffèrent également selon l’âge : les enfants rêvent dès les premiers mois de leur vie.

LES REVES ET LA PSYCHANALYSE

Freud s’est beaucoup intéressé aux rêves et à leur intérêt dans la cure psychanalytique. C’est une manifestation qu’il nomme « la réalité psychique ». Il écrit « le rêve est la voie royale vers l’inconscient ». C’est au travers des rêves qu’il décrypte les désirs inconscients, les conflits intra-psychique, fantasmes, les identifications, les mécanismes de défense, les pulsions, les symptômes…

Pendant la cure, les patients associent librement autour des images des rêves et les interprètent en fonction de leur histoire personnelle. 

LE ROLE DES REVES

Les rêves ont différentes fonctions, extrêmement importantes :

  • tri des informations de la journée et maturation du cerveau
  • apprentissage et la mémorisation
  • récupération physique

IL EXISTE PLUSIEURS TYPES DE REVES

  • les rêves d’enfant : aident à la structuration du psychisme infantile.
  • les rêves de compensatoires : complètent les manques de la vie réelle
  • les rêves prémonitoires : ils décryptent, chez les personnes d’une grande sensibilité, ce qui n’est pas encore arrivé.
  • cauchemars : nous aident à mieux comprendre nos peurs
  • rêves récurrents : peuvent transmettre un message important ou la réviviscence d’un traumatisme.

CURE REVE-EVEILLE

Depuis Freud et son travail sur les analyses du rêve, les psychanalystes analysent  les rêves perçus comme porteur de sens. Par la méthode de libre association, il est possible de restituer le sens du rêve au départ incompréhensible, en analysant ce que le rappel du rêve, éveille chez le rêveur.

Psychanalyste freudienne, superviseur et psychanalyste par le depuis de nombreuses années, j’utilise le rêve-éveillé produit en séance dans le champ de la psychanalyse. Cette méthode implique la création d’une scène imaginaire dans lequel le patient se déplace et ressent des affects au fur et à mesure du déroulement du scénario.

Ces rêves éveillés s’inscrivent dans une cure, et sont élaborés dans l’ensemble des séances.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion