Thérapie de couple

Lorsqu’un enfant arrive dans un couple, c’est toujours un grand bouleversement.  A la joie se mêle la peur de ne pas savoir faire, la fatigue, la réorganisation du logement, un réaménagement des rôles et de nouveaux repères. A cela, s’ajoute une résurgence de sa propre histoire passée et du rapport aux parents. Françoise Dolto a mis l’accent sur ce passage de la vie, en recueillant le témoignage de parents au cours d’émissions de radio sur France Inter. Ce fut un grand succès, enfin les couples se sentaient enfin compris et entendus dans la difficulté que représentait pour eux le fait de devenir parents.

L’ARRIVEE DE L’ENFANT :

Le couple n’est pas toujours préparé à devenir parents, ce qui peut-être un danger pour la relation. Avant l’enfant, le couple était libre et sans contrainte. Même si l’arrivée de l’enfant est attendue avec joie, tout ce qui était simple au préalable risque de se compliquer. Le rythme de vie devient tout autre : régler son temps et ses comportements au rythme de l’enfant, répondre aux obligations, s’inquiéter pour la santé de l’enfant, être présents pour les biberons ou l’allaitement, être confrontés à des nuits courtes et perturbées, supporter la fatigue… Finis les sorties impromptues, les grasses matinées, les amis, les moments à deux, la tranquillité d’esprit.

Pourtant la complicité doit perdurer, c’est tellement plus facile de s’organiser à deux. Et surtout ne pas oublier qu’ils ne sont pas que des parents.

LA PARENTALITE CHANGE LE REGARD PORTE SUR L‘AUTRE ET SUR SOI-MEME :

  • Une grossesse change le corps d’une femme qui devra tenter de retrouver une silhouette et rester séduisante pour son compagnon. C’est souvent une épreuve pour elle et pour le couple. Bien que, même si la femme a du mal à se réconcilier avec son corps, son compagnon peut l’aimer davantage encore, ce qu’il devra lui dire pour la rassurer.
  • La libido peut s’amoindrir après un accouchement mais ce n’est souvent qu’un passage dû à la fatigue et aux perturbations physiologiques et émotionnelles qui suivent cette période.
  • Le jeune père peut se sentir isolé : alors qu’avant l’accouchement, l’intérêt de tous se portait sur la mère, lorsque l’enfant arrive, il devient le centre d’attention de ses parents. La fusion qui s’installe entre la mère et le bébé risque de mettre à l’écart le père qui peut mal le vivre. Lui aussi existe et il est essentiel que la jeune mère l’intègre entre elle et son enfant, si elle tient à son couple. Les séparations de couple sont fréquentes la première année de la naissance de l’enfant.
  • Suivant l’histoire personnelle de chacun, devenir père et mère peut questionner, faire douter de soi. « Suis-je à la hauteur ? Je ne veux pas répéter ce que j’ai reçu. Ma femme saura-elle être une mère plus attentive et aimante que la mienne ? Comment être un père sans avoir eu de modèle ? Serai-je un bon parent ?... ».

L’arrivée d’un enfant doit se préparer si le couple ne veut pas être pris au dépourvu ni être submergé par les problèmes, la fatigue et les doutes. La communication reste essentielle à tout moment pour ne pas perdre le lien relationnel. Si la mère se sent abandonnée ou le père exclu, ils doivent pouvoir l’exprimer, partager leur ressenti et avancer dans un soutien mutuel


A noter que les grands parents peuvent être sollicités en cas de besoin pour permettre au couple d’effectuer une sortie et de se retrouver.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion