Définition des phobies d’impulsion ?

La phobie d'impulsion est une pensée obsessionnelle ou une image mentale violente qui soumet la personne concernée, à la peur de perdre le contrôle et d’accomplir involontairement des actes graves (agresser quelqu’un ou soi-même, se jeter d’un pont, se saisir d’un couteau…), absurdes, déplacés (rire à un moment inopportun comme à un enterrement…), immoraux (attouchements, vols…). Elles craignent également de céder à des attraits homosexuelles. Paniquées, ces personnes croient perdre la raison.

-La peur de ces passages à l’acte, ou de ce qui pourrait être « l’envie de faire », rendent anxieux et inquiet.


-Paniquées, pour tenter de contrôler leurs comportements, ces personnes s’obligent à des conduites d’évitement qui perturbent leur vie. Ainsi, elles refusent de s’occuper d’un enfant, parfois le leur, de peur de commettre à leur égard des actes délictueux, de s’approcher du vide pour ne pas sauter, d’entrer dans la cuisine pour ne pas saisir de couteau... Leur lutte constante pour ne plus ressentir ces impulsions ou ne plus avoir de pensées horrifiantes, envahissantes ne font que les renforcer et les rendent obsessionnelles.


-D’autres personnes essaient, en parade à ces idées, une tentative de « pensée magique » dont le but est de transformer une idée négative en une pensée positive, mais là encore leur inquiétude qui les oppresse est renforcée par l’auto-exigence et le besoin de perfection.


-Comme pour toute phobie ou tout TOC, cette lutte interne, incessante entraine une grande fatigue et une panique.

Quelles sont les personnes concernées?

-Les personnes anxieuses, qui manquent de confiance en elles, peuvent imaginer perdre le contrôle et accomplir des actes incompatibles avec leur moralité ou leur éducation.


Cette peur et ces idées obsédantes les perturbe et les stresse car elles ne sont pas sûres de pouvoir y résister.


Ces obsessions et leurs contenus culpabilisent alors qu’en fait, aucun acte répréhensible n’a été commis et qu’elles n’en commettront pas..


-Les personnes ayant vécus dans leur enfance, des traumatismes non élaborés ou résolus.

-Les personnes anxieuses, qui manquent de confiance en elles, peuvent imaginer perdre le contrôle et accomplir des actes incompatibles avec leur moralité ou leur éducation.


Cette peur et ces idées obsédantes les perturbe et les stresse car elles ne sont pas sûres de pouvoir y résister.


Ces obsessions et leurs contenus culpabilisent alors qu’en fait, aucun acte répréhensible n’a été commis et qu’elles n’en commettront pas..


-Les personnes ayant vécus dans leur enfance, des traumatismes non élaborés ou résolus.

Que faire ?

Pour sortir de ce cercle infernal de la phobie d’impulsion, il est conseillé de consulter un psychothérapeute qui :

-saura écouter vos peurs et comprendre ce qui vous arrive.


L’on sait que les phobies d’impulsion sont vécues comme une honte et que les personnes qui en souffrent n’osent pas en parler à leur entourage de crainte de les choquer ou au contraire afin éviter que leurs propos ne soient banalisés.


-Le psychothérapeute saura vous rassurer sur le fait que vous n’êtes pas responsable de ces phobies d’impulsion qui vous font souffrir et vous culpabilisent.


-Il vous rassurera sur le fait que même si vous souffrez de la peur de commettre des actes répréhensifs, vous n’en êtes pas coupables puisque vous ne les avez pas commis et que vous ne les commettrez pas.


-Une psychothérapie peut être nécessaire pour trouver les sources profondes des phobies d’impulsion et vous en soulager définitivement.


-Vous retrouverez confiance en vous


- L’hypnose ericksonnienne, méthode naturelle, simple et rapide est une excellente indication pour apprendre à vous détendre, supprimer l’anxiété, la peur et vous rassurer.


-L’hypnothérapeute vous aidera à transformer l’angoisse et les éléments négatifs en bien-être et positivité. L’hypnose donne d’excellents résultats sur cette pathologie.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion