Psychothérapie

Nous sommes surpris de constater que certaines femmes, à priori charmantes et douces, sont accouplées à des hommes qui les font souffrir psychologiquement ou physiquement. Leur compagnon peut-être pervers narcissique, dominant, séducteur et manipulateur et pourtant, malgré les souffrances endurées,  elles restent avec eux.

Heureusement, il arrive un moment où elles prennent conscience de leur situation et se posent elles-même la question: « pourquoi suis-je attirée par de hommes qui me veulent du mal ? ». Elles consultent alors, pour trouver des réponses et tenter de sortir de situations humiliantes et destructrices.

 

Une étude récente menée aux Royaume-Unis, montrerait que ces femmes ont plus d’enfants que le moyenne des autres femmes de leur âge. Pourquoi acceptent-elles de poursuivre des unions douloureuses?

 

 

Quel est le profil des femmes maltraitées?

 

  • Elles portent des blessures de l’enfance (rejet, abandon, violence, maltraitances, inceste…), qui leur laissent croire qu’elles sont insuffisantes et n’ont pas de valeur aux regards des autres. Elles ne s’aiment pas et ne peuvent pas penser qu’on puisse les aimer.

Selon la façon dont un enfant a été regardé et traité par ses parents, il se sentira digne ou indigne d’être aimé. Dans le cas des femmes maltraitées, la seule forme d’amour qu’elles connaissent est associée à de la souffrance. Ne se sentant pas aimables, elles ont peur de perdre ce qu’elles croient être de l’amour et s’y accrochent.

Si le père était violent et la regardait négativement, elle va penser que tous les hommes sont identiques et  que ce qui lui est reproché est vrai. Souffrir est pour elle, une normalité.

 

L’opinion négative des parents, est une vérité pour l’enfant.     Conditionnée dès son enfance, elle se considèrera toujours comme une personne négative.

Si le père était manipulateur avec ses enfants, il pourra être à un moment très gentil et violent un l’instant d’après. Ces  modifications d’humeur la conditionneront à accepter les violences de son compagnon.

                    

  • Elles souffrent d’un vide narcissique, se sentent incomplètes et imparfaites. En conséquence, elles recherchent des hommes qui pourraient combler leurs manques (amour, réassurances, voyage…) et trouvent des séducteurs qui ressentent leurs blessures et leur laissent entendre qu’elles comptent pour eux... Hélas, le bonheur ne dure pas et du fait de leur histoire de vie,  l’inconscient de ces femme les a programmées à se dévaloriser et à se sentir responsables des situations de maltraitance qu’elles subissent. Elles se sentent continuellement en faute et leurs compagnons savent en jouer pour les enfermer davantage dans la culpabilité et créer  un lien d’emprise.
  • Elles sentent bien que ces hommes cherchent à les dominer, mais elles ne renoncent pas et acceptent leur emprise. Elles espèrent être l’exception  qui saura les rendre  plus aimants. Elles en font même un défi et ne renoncent pas.
  • Habituées dans l’enfance à des relations de maltraitance, elles recherchent inconsciemment à retrouver des liens où elles se sont, à nouveau, dominées et maltraitées.
  • Elles arrivent à aimer leurs manipulateurs qui les méprisent. En raison de leur histoire d’enfance, les raisons sont enkystées dans leur inconscient et ne peuvent être décelables que par l’analyse.
  • Elles ont eu un modèle parental dysfonctionnel où évolue une mère soumise à l’emprise d’un homme. L’enfant est alors prédisposé à se mettre dans les mêmes situations d’impuissance. Devenues adultes, elles répètent ce modèle qui les attire inconsciemment. Elles renouent ainsi avec des situations familières où se rejoue la violence de l’homme.  Cette violence est considérée comme normale.

 

L’INTERET D’UNE THERAPIE ANALYTIQUE:

Les femmes maltraitées consultent quand leur vie est devenue insupportable et qu’elles sont conseillées par une personne qui leur a fait prendre conscience de l’anormalité de leur situation.

Il est alors essentiel de faire un travail psychothérapique afin d’arriver à bien conscientiser ce qu’elles vivent et à faire le rapprochement entre ce qu’elles ont vécu dans leur enfance et ce qu’elles vivent dans leur couple. Elles se poseront alors les bonnes questions qui leur permettront d’agir positivement pour elle.

Par la psychothérapie analytique, un travail de déprogrammation des schémas dysfonctionnels négatifs inconscients, pourra se faire.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion