Les personnes dépendantes sont se retrouvent enfermées dans des comportements compulsifs,  qu’elles ne peuvent ni contrôler, ni maitriser. Elles comprenne l’emprise dans laquelle elles se trouvent et en souffrent.

L’addiction commence dans un premier temps, par la recherche d’un plaisir occasionnel pour tenter d’échapper à un manque, une souffrance ou un mal-être. Ensuite, ces comportements se répètent sans cesse, sans contrôle, jusqu’à devenir un besoin

LES ADDICTIONS :

  • Tabac : dont les effet sur la santé sont graves. Sa consommation représente la première cause de décès dans le monde
  • Alcool : qui comporte également des risques en cas d’abus
  • Nourriture : boulimie, anorexie, hyperphagie et surpoids
  • Drogue : qui nuit à la santé physique et mentale
  • Achats compulsifs : comportement d’achat excessif, incontrôlé, répétitif entrainant des dépenses nuisibles au niveau personnel, familial et social.
  • Internet l’usage excessif d’internet entraine un désinvestissement de sa vie, de ses liens relationnels ainsi qu’un décrochage scolaire ou professionnel
  • Jeux excessifs : Comme pour toute addiction, le joueur perd sa liberté de retenir de jouer. Il est dans l’emprise du jeu qui devient le centre de ses activités personnelles, au détriment de sa vie personnelle.

De nombreuses méthodologies comme LA PSYCHOTHERAPIE ET LA THERAPIE DE GROUPE sont employées pour aider ces personnes mais L’HYPNOSE  est également une aide, aujourd’hui reconnue, par les services hospitaliers.

LE ROLE DU PSYCHOTHERAPEUTE :

  • écouter le patient
  • intervenir quand c’est nécessaire par des questions ou des interprétations
  • vous aider à mieux vous comprendre
  • travailler sur les bases du problème addictif.

LE ROLE DE L’HYPNOTHERAPEUTE :

  • d’informer la personne sur l’hypnose et les préjugés qui l’entourent
  • de créer un climat de sécurité et de confiance ainsi qu’ une alliance thérapeutique
  • de déterminer le profil et la problématique du consultant
  • de comprendre l’histoire et la raison de l’addiction
  • de déterminer les effets recherchés au moyen de l’addiction
  • d’établir un travail adapté à la personne et à l’objectif visé.

Le déroulement de la séance d’hypnose :

  • Guider la personne vers un état modifié de conscience,           par induction
  • Travailler sur le symptôme, grâce à des suggestions destinées à modifier la perception de la personne, sa personnalité, ses souffrances, son mal-être
  • Décharger la personne du sentiment de honte ou de culpabilité qui accompagne le symptôme
  • Restaurer l’estime de soi et la confiance chez la personne.
  • Motiver à prendre soin de soi, à s’aimer davantage et à s’autonomiser.
  • Acquérir une meilleure affirmation de soi.

 

Le travail à effectuer et le nombre de séances sont déterminées lors du premier entretien.

 

Du fait de ma longue expérience à l’hôpital Saint-Antoine et en cabinet libéral,  auprès de personnes additives, et grâce à mes différentes techniques (psychothérapeute, psychanalyste, hypnothérapeute et thérapeute de groupe), j’adapte mon travail en fonction des demandes et des problématiques  de chaque patient.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion