Psychothérapie

Il arrive,  au cours de la vie, de devoir supporter des séparations douloureuses.
Ce peut être un deuil, un divorce ou une rupture amoureuse. La forte douleur devient plus insupportable encore, lorsqu’elle réactive des séparations déjà vécues dans le passé. 

Les angoisses d'abandon

Ses origines

L’angoisse d’abandon provoquée a pris son origine dans un rejet, un parent qui ne voulait pas de lui ou d’elle, d’une naissance après un enfant mort, un accident, un suicide ou une maladie qui l’enfonçait dans la peur de mourir et d’être séparé des parents. D’autres encore, se sont sentis mal aimés.

Parfois même, au delà de la réalité de la séparation, une peur de la séparation ou angoisse d’abandon est déjà présente en la personne du fait d’un traumatisme passé. Ces angoisses, ces douleurs provoquent souvent une relation fusionnelle avec les personnes aimées. Envisager une rupture est insurmontable car elle mettrait la personne en danger : « Si toi aussi tu m’abandonnes… je ne le supporterai pas… je pourrai en mourir ».

Alors qu’une personne s’est sentie abandonnée dans l’enfance, à chaque nouvelle relation qu’elle soit amoureuse ou amicale, la peur est là, ressurgissant d’un fond obscur qui n’arrive pas à croire en une permanence de l’objet de son amour.

Comment se manifeste l'angoisse d'abandon ?

Il est surprenant de constater que cette angoisse d’abandon diffère selon les personnes ayant vécu un premier traumatisme.

  • Certains arrivent à reprendre confiance.
  • D’autres donnent l’impression de subir leurs vies et adoptent malgré eux des conduites autodestructrices.
  • Ils se replient sur eux-mêmes de peur, doutent que l’on puisse les aimer et craignent d’être abandonnés encore.
  • Ils sont tourmentés, anxieux, craintifs, mal à l’aise socialement et se sentent toujours dans la lutte avec eux-mêmes pour exister.
  • Il leur arrive de prendre le rôle du clown pour se faire remarquer et tenter d’intéresser les autres.
  • Lorsqu’ils sont en couple, même lorsque celui-ci fonctionne bien, rien ne les rassurent, ils en souffrent et font souffrir leur partenaire. Leur quête d’amour est omniprésente, démesurée, mais aucune réponse n’est suffisante pour les apaiser.

Que faire contre l'angoisse d'abandon

Psychothérapie analytique

Elle aide à reprendre confiance en soi, en les autres et en la vie. Analyser sa douleur permet de mieux l’accepter, de la dédramatiser et de l’accepter. Il s’agit également au cours des séances, de soigner et guérir les peurs de l’enfant abandonné et replié au fond de soi pour évoluer avec son Moi adulte rassuré, réconforté et confiant en les autres.

Hypnose Ericksonienne

Elle permet d’apprendre à calmer l’anxiété, l’angoisse d’abandon et de croire en sa capacité d’être aimé. Sous hypnose, la personne ressent les émotions et apprend à les gérer.

Thérapie de groupe

Elle sert à échanger avec d’autres sur un vécu mal compris dans un autre contexte et sentir une place reconnue par le groupe.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion