Psychothérapie

La dépression est une maladie fréquente caractérisée par une profonde tristesse. Elle touche principalement les femmes mais également les hommes et les enfants.  Bien que certains soient plus vulnérables que d’autres, toute personne peut à un moment de sa vie être confronté à un épisode dépressif plus ou moins sévère. La dépression peut être exogène, c’est à dire secondaire à un événement déclencheur (deuil, rupture amoureuse, licenciement, accident, post- traumatique, prise de stupéfiants …) ou être endogène (sans motif apparent). L’alcoolisme qui peut entrainer une dépression peut également en être un symptôme (dépression alcoolique).

Quels sont les principaux symptômes?

Les symptômes dépressifs sont douloureux et perturbent le malade dans toutes les facettes de sa vie : professionnelle, relationnelle et familiale.

Il est important de déceler cette pathologie afin de protéger la personne en souffrance d’un passage à l’acte suicidaire (malheureusement assez fréquent).

  • Tristesse dès le matin avec difficulté à entamer la journée.
  • Fatigue : tout effort semble démesuré.
  • Troubles anxieux et émotionnels : hypersensibilité, pleurs, colère…
  • Troubles de l’apprentissage, de la concentration et de la mémorisation.
  • Perte de désirs, d’intérêt pour les tâches quotidiennes, l’environnement et l’entourage.
  • Episodes anorexiques ou hyperphagiques. Le poids de la personne fluctue de manière significative
  • Troubles du sommeil : soit insomnie soit hypersomnie.
  • Angoisses, mal-être.
  • Troubles psychosomatiques : migraines, douleurs, eczéma, maux de ventre, mal de dos ou autres.

 

La dépression est également difficile à vivre pour la famille car le malade devient très méfiant par rapport à son entourage perçu comme agressif.

Que faire ?

Les psychothérapies permettent aux malades d’exprimer une souffrance qui ne peut être entendue par l’entourage trop directement impliqué. Un travail sur les causes profondes de la dépression est nécessaire afin d’éviter un nouvel épisode dépressif. Pour une dépression modérée, le traitement psychothérapeutique est suffisant.

 

Dans certains cas de dépression sévère, où la personne est dangereuse pour elle-même (idées suicidaires ou des antécédents suicidaires), une prise de médicaments peut-être proposée. Le traitement médical doit être doublé d’une psychothérapie.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion